UMR 7263 IMBE – Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Écologie EECAR

Activités

L’Institut Méditerranéen de la Biodiversité et d’Écologie marine et continentale (IMBE) est une Unité Mixte de Recherche.
Un laboratoire dédié à l’étude de la biodiversité
L’Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Ecologie marine et continentale (IMBE) développe une approche intégrative pour l’étude de la biodiversité et des systèmes socio-écologiques.
L’IMBE apporte ainsi des connaissances fondamentales et appliquées sur les fonctions, la dynamique historique et évolutive de la biodiversité de tous types d’écosystèmes méditerranéens, depuis la construction des paléo-écosystèmes jusqu’à leur devenir dans le contexte du changement global. Ces apports incluent également les liens avec la société civile d’une part et les enjeux de santé humaine d’autre part.
A travers son implication dans la recherche, la formation et la valorisation scientifique, l’IMBE participe activement à la transition environnementale et au développement durable pour la définition de politiques environnementales tant locales que nationales et internationales.

Depuis le 1 janvier 2024 , les deux équipes historiquement présentes sur les sites d’Avignon IRPNC et BES fusionnent en une seule équipe qui devient :

Écologie, Ecotoxicologie & Chimie Appliquées à l’Agroécologie et à la Restauration EECAR

direction : Armin Bischoff PR IUT AU

Ingénierie de la Restauration des Patrimoines Naturel et Culturel

Chef d équipe Gérald Culioli, PR AU

Un des thèmes identitaire de cette équipe est l’étude des matériaux du patrimoine artistique et archéologique avec la mise au point des méthodes d’analyse permettant l’identification des marqueurs chimiques caractéristiques des substances naturelles. Ceci implique la compréhension des mécanismes de dégradation thermique et photochimique des marqueurs identifiés. Cette équipe est aussi spécialisée en écologie de la restauration qui consiste à réparer les écosystèmes dégradés par les activités humaines afin de restaurer leur diversité biologique. Ces travaux permettent des avancées significatives dans le domaine de l’écologie fondamentale, sur l’identification des processus de coexistence dans les communautés végétales et leur entomofaune associée.

Biomarqueurs,  Environnement

Chef d équipe : Joffrey Moiroux MCF AU

Cette équipe s’attache à étudier les effets de perturbations d’origine anthropique ou autre sur des écosystèmes aussi bien aquatiques que terrestres. Dans le domaine du terrestre, les études menées visent à mesurer les impacts des pratiques phytosanitaires à l’échelle des individus, mais aussi des populations et à développer des méthodes de lutte alternative aux insecticides en utilisant des auxiliaires généralistes contre des ravageurs du pommier. Les écosystèmes aquatiques étudiés font l’objet d’études tant au niveau de la qualité physico-chimique des eaux qu’au niveau des organismes selon un gradient d’échelles, incluant les aspects biochimiques, physiologiques, populationnels et biocénotiques.

Sur Internet https://www.imbe.fr/

ORGANISATION

UNITÉS DE RECHERCHE ASSOCIÉES

  • CNRS
  • IRD
  • AMU

Direction
Emmanuel Corcket, Pr AMU

Direction Adjointe
Carole Borchiellini, MCF AMU, directrice adjointe
Anne Bousquet-Melou, PR AMU, directrice adjointe
Armin Bischoff, PR AU, directeur adjoint
Brigitte Talon, MCF, directrice adjointe
Marine Berro, IE CNRS, responsable administrative

Formations proposées

Domaines de formation LMD : IUT, SCIENCES TECHNOLOGIES SANTE, DROIT ECONOMIE GESTION

  • Master Chimie du vivant
  • Master Enseignement, formation sciences physiques-chimie
  • Erasmus Mundus Master in ARCHaeological MATerials Science (ARCHMAT)
  • Master Agrosciences
  • IUT Génie Biologique options Agronomie et Industries Alimentaires et Biologiques.
  • IUT Techniques de Commercialisation.

Activités de recherche

  • Écologie des communautés végétales
  • Écologie de la restauration et ingénierie écologique
  • Biologie de la conservation et biodiversité
  • Droit de l’environnement
  • Résines végétales et archéologie
  • Chimie des vernis artistiques
  • Étude de la couleur végétale et des pigments
  • Écotoxicologie / Étude de l’impact des pratiques phytosanitaires utilisées en vergers de pommier sur des organismes non-cibles
  • Développement de méthodes de lutte alternative aux insecticides
  • Mise au point d’indices biologiques de Qualité de l’eau spécifiques à la région Méditerranéenne
  • Nanotoxicologie : effets des nanoparticules oxydes métalliques sur des organismes invertébrés

Partenariats

Partenariats académiques

  • Université de Louvain (Belgique) 
  • Université de Ratisbonne (Allemagne)
  • Université d’Iéna (Allemagne)
  • CNRS Liban
  • Université de Porto Allègre (Brésil) 
  • Université de Cotonou (Bénin) 
  • Université de Sarajevo (Bosnie-Herzégovine) 
  • Université de Thessalonique (Grèce) 
  • Université de Tüebingen (Allemagne) 
  • Université de Castilla la Mancha / Toledo (Espagne)
  • Université de Lincoln / Christchurch (Nouvelle-Zélande)

Partenariats industriels

  • Société SCLM (restauration de carrières)
  • Société SPSE (restauration fuite hydrocarbure)
  • Société CDC Biodiversité (restauration verger intensif)
  • Société CNR (restauration digues des bords du Rhône)
  • Association CEN-PACA (restauration et conservation steppe de Crau)
  • Société Tara Rubia (colorants naturels)
  • Société Nexira Food (résines, agroalimentaire)
  • Musées nationaux, régionaux

Informations complémentaires

Savoir-faire

  • Mises au point d’indicateurs précoces de dysfonctionnements environnementaux, restauration écologique.
  • Identification et étude de biomarqueurs et marqueurs de dégradation de substances naturelles.

Compétences

  • Écologie végétale et animale
  • Biochimie
  • Écotoxicologie
  • Chimie analytique et organique
  • Photochimie
  • Chimie patrimoniale

Équipements spécifiques

  • Techniques analytiques de chimie (UFR Science).
  • Matériel de terrain et de laboratoire, écologie de la restauration (site IUT).
  • Matériel d’analyses biochimiques (site Agrosciences).
  • Matériel d’observation et d’identification (site Agrosciences).
  • Insectarium ( site agrosciences)
  • Respiromètre pour insecte

Contacts

Campus Jean-Henri Fabre, site Agroparc :

  • UFR Sciences : 301 rue Baruch de Spinoza, 84 916 Avignon
  • IUT : 337 Chemin des Meinajaries, 84 911 Avignon

Téléphone

+33 (0)4 90 84 38 26

Courriel

armin.bischoff@imbe.fr

Mots-clés

Biologie / Écologie / Biochimie / Ingénierie écologique / Botanique /Écotoxicologie / Nanotechnologie / Biomarqueurs / Bioindicateurs / Biodiversité / Agriculture durable / Environnement / Conservation / Zoologie / Muséologie / Lutte biologique / Méditerranée / Chimie analytique / Archéologie / Résines et colorants naturels / Égyptologie

Documents à télécharger

Version Français/Anglais de la fiche en PDF

ACTUALITéS 2024

Cette année universitaire, Avignon Université et l’IMBE accueille l’enseignante-chercheure Dr. P. Valentina Carrasco Carballido. De nationalité mexicaine, Valentina travaille à l’Université Autonome de l’Etat de Morelos (UAEM), au Centre de Recherche sur la Biodiversité et la Conservation (CIBYC, Centro de Investigación en Biodiversidad y Conservación) dans l’équipe de recherche Gestion Durable pour la Conservation et le Développement des Ecosystèmes. Sa ligne principale de recherche concerne la restauration écologique avec la participation des communautés locales. Valentina sera présente dans les locaux de l’IUT d’Avignon jusqu’au mois de juin 2024. Elle bénéficie d’une aide au mobilité entrante d’Avignon Université.

DISCIPLINES ENSEIGNÉES
Mes enseignements concernent la matière optionnelle « Restauration écologique en écosystèmes tropicaux » enseignée en mode hybride dans le Master Biologie intégrative de la biodiversité et la conservation (MBIByC) et dans la Licence de Biologie à la Faculté de Science de l’Université Autonome de l’Etat de Morelos (UAEM) au Mexique.

THÈMES DE RECHERCHE
Les principaux objectifs de mes recherches concernent l’amélioration des actions de restauration écologique avec la participation des communautés locales. Il s’agit notamment de pouvoir répondre aux questions en lien avec des actions de restauration pour la conservation dans ou près de réserves naturelles. Je participe également au suivi de mesures de compensation mises en place par des entités gouvernementales afin d’octroyer des permis d’exploitation par des entreprises (e.g. minière).
Mon intérêt est de travailler avec des espèces polyvalentes qui peuvent à la fois aider à la restauration d’un écosystème mais aussi contribuer au rétablissement de services écosystémiques utiles aux populations humaines, tout en gardant en tête l’objectif de conservation à long terme. Les résultats sont ensuite appliqués à la gestion conservatoire ou la restauration écologique d’écosystèmes dégradés par l’agriculture intensive, l’élevage intensive ou les activités d’extraction (exploitation de carrières, mines).

BIOGRAPHIE

  • Depuis Août 2004 – actuellement : Enseignante-chercheure CIByC-UAEM.
  • Septembre 2023 – juin 2024 : Chercheuse invitée à Avignon Université / IMBE.
  • 2022-2023 Coordinatrice du Master en Biologie Intégrative de la Biodiversité et la Conservation. UAEM.
    -2014 – actuellement : Suivi environnemental des actions de restauration écologique réalisées par l’entreprise Cementos Moctezuma comme une action de compensation sollicitée pour les autorités environnementale SEMARNAT Mexique.
    -2019-2020 : responsable technique des serres expérimentales de CIByC-UAEM.

FORMATION

– Doctorat en Sciences naturelles, UAEM (2012-2019). « Évaluation de la succession naturelle et récupération des fonctions écosystémiques dans la forêt tropicale sèche de Huautla », direction PhD. Cristina Martínez.

– Master en Biologie Environnementale avec orientation en restauration écologique, Institut d´Ecologie, National Autonomous University of Mexico, UNAM, (2002-2004). « Analyse de la capacité de germination, d’établissement et de multiplication végétative d’un groupe d’espèces du Tuxtlas », direction PhD. Rodolfo Dirzo.

– Licence en Biologie, National Autonomous University of Mexico, UNAM (1995-1999). « Variation interspécifique de l’herbivorie chez les plantes de phénologie contrastée de la basse forêt de Huautla », direction PhD. Rodolfo Dirzo.