• Campus,
  • Santé,
  • Vie étudiante,

[Santé - Vie étudiante] Campagne d'information sur le GHB

Publié le 18 novembre 2021 Mis à jour le 19 novembre 2021
Date(s) et lieu(x)
Du 18 novembre 2021 au 31 décembre 2022

La drogue du violeur circule. Ne la laissez pas gâcher votre soirée. Soyons tous vigilants.

Vous avez sûrement déjà entendu parler du GHB ou drogue du viol.
Sachez que des drogues de synthèse peuvent circuler dans les lieux festifs que vous fréquentez et vous être administrées à votre insu (en les versant discrètement dans votre verre par exemple).
Elles sont incolores, inodores et sans goût, donc impossibles à repérer.

Afin d'informer au mieux les étudiants d'Avignon Université, une campagne de communication vient d'être dévoilée sur les campus : affiche, dépliant informatif, protection de verre anti-intrusion...

Cette campagne vous permet d’en savoir plus sur les effets de cette drogue et le comportement à adopter en soirée pour réduire les risques d’être confrontés à cette situation et ses conséquences potentielles.

>>> téléchargez le dépliant d'information sur le GHB
 

Une protection de verre anti-intrusion vous est offerte par Avignon Université.

Vous pouvez venir en récupérer gratuitement à la Maison de la Culture et de la Vie de Campus (bureau 0W37, campus Hannah Arendt) ou lors des événements associatifs.

Format unique !
Une taille standard qui s’adapte à plusieurs formats : verre, ecocup, mug, canette, etc.

Réutilisable !
Lavez-la et gardez-la toujours avec vous.


Comment se protéger et réduire les risques ?

 
  • Ne laissez jamais votre verre sans surveillance
  • Utilisez une protection de verre
  • Si vous n’en disposez pas, couvrez votre verre avec votre main
  • Ne buvez jamais un verre qui est resté sans surveillance, même temporairement
  • N’acceptez pas de verre de la part d’un inconnu
  • Conservez une consommation d’alcool raisonnable afin de garder votre vigilance et nommez des capitaines de soirée
  • Restez en groupe du début à la fin
  • Raccompagnez-vous les uns les autres à la fin de la soirée et ne laissez jamais quelqu’un partir seul.

Que faire en cas de suspicion de GHB ?

  • Si un dispositif ‘‘personnes de confiance’’ est mis en place dans la soirée, contactez l’une des personnes
  • En cas de doute, n’hésitez pas à appeler les secours :

    15 SAMU / 18 POMPIERS / 17 POLICE
  • Si vous avez des doutes sur le déroulement d’une soirée, que vous n’en avez aucun souvenir, n’hésitez pas à vous faire dépister rapidement. Le GHB est dépistable uniquement par des laboratoires d’analyses spécialisés, pendant moins de 12 heures dans les urines et à peine quelques heures dans le sang.

N’hésitez pas à parler de vos inquiétudes aux psychologues de l’université :
>> En savoir plus sur le GHB (site Fil Santé Jeunes)

Mis à jour le 19 novembre 2021