[Portrait] Florence Charles, Maître de conférences en Physiologie végétale - Technologie post-récolte

Sur quoi portent vos recherches ?

Mes recherches portent sur la physiologie végétale et les technologies post-récolte permettant d’améliorer la conservation des fruits et légumes frais.  Je travaille plus particulièrement sur des technologies physiques en tant qu’alternatives aux produits chimiques (effet de la température, des gaz, des rayonnements lumineux, …). J’étudie l’impact de ces technologies sur la qualité sanitaire et nutritionnelle des végétaux et je cherche à comprendre les mécanismes impliqués. L’objectif finalisé est de réduire les pertes et gaspillages après la récolte.

Quelle est votre actualité scientifique ?

Je viens de recevoir l’acceptation d’une bourse de thèse CIFRE. Ce travail va débuter en janvier 2021 en partenariat avec l’entreprise Futura Gaia et aura pour objectif de comprendre l’effet des rayonnements lumineux appliqués en pré et post-récolte sur la conservation de laitues. Futura Gaia est une entreprise pionnière dans l’agriculture verticale et nous allons étudier ensemble et de façon intégrée l’effet de la lumière sur la qualité des végétaux.

Je prépare aussi actuellement le prochain séminaire de l’UMT IQUAR (Unité Mixte Technologique « Innover pour améliorer la qualité après-récolte des fruits et légumes frais » ). Je co-anime cette structure depuis 2017 avec un collègue du CTIFL (Centre Technique Interprofessionnel des Fruits et Légumes). L’objectif de cette unité est de regrouper les principaux acteurs de la recherche sur la qualité post-récolte et de favoriser les liens entre les centres de recherches et les centres techniques pour maintenir une production nationale significative et de qualité pour les consommateurs.


Pourquoi avez-vous choisi de travailler dans la recherche universitaire ?

J’ai choisi de travailler dans le monde de la recherche pour continuer à apprendre et essayer de mieux comprendre les phénomènes observés. La possibilité d’explorer finement un sujet et avec une certaine liberté est un atout du monde Universitaire. L'enseignement rentre aussi en compte dans ce choix. Chaque nouvelle année, j’apprécie la rencontre avec les nouveaux étudiants. Leur transmettre mes connaissances et les accompagner tout le long de leur cursus permet de rester dans une dynamique perpétuelle !

Quel conseil donneriez-vous aux étudiants qui souhaitent faire de la recherche ?

Je reprendrai une phrase bien connue à Avignon : « Ne pas attendre l’Avenir, le faire » ! Ne pas attendre la diffusion des offres de thèse, mais aller voir les chercheurs, aller visiter les labos et parler de votre désir de réaliser une thèse pour construire vous-même votre projet.

Quel objet ou quelle image de votre recherche vous illustre le mieux ?

La première photo représente mon dernier congrès international, à Bali. La recherche c'est aussi des rencontres à travers le monde, des nouvelles amitiés qui se créent dans de lointains pays et qui perdurent. La seconde photo représente la dernière journée de rencontre de l’UMT IQUAR à Avignon et montre toute l’importance du réseau et des collaborations dans notre travail.

Le laboratoire

Florence Charles est membre de l'UMR Qualisud.
>>> Qualisud
 

Voir aussi

Mis à jour le 1 décembre 2020