• Recherche,
  • Sciences Technologies Santé,

[Publication] "Turkozelotes noname", une nouvelle araignée pour la science

Publié le 8 octobre 2020 Mis à jour le 13 octobre 2020

Une nouvelle espèce d’araignée pour la science a été caractérisée récemment : "Gnaphosidae Turkozelotes noname", par Christophe Mazzia et Jean-François Cornic (Avignon Université - IMBE UMR 7263, AMU, CNRS, IRD).

Cette araignée a été découverte pour la première fois en 1968 dans un verger de pommiers et des études récentes réalisées par l’équipe « Biomarqueurs, Environnement et Santé » de l’IMBE montrent qu’elle est très présente dans des milieux agricoles variés comme les vignes, les champs de lavande et d’abricotiers.

Ces études font de Turkozelotes noname (Mazzia & Cornic 2020) une espèce commune de milieux anthropisés agricoles méditerranéens et montrent aussi que des découvertes nouvelles peuvent être faites dans des milieux inattendus. Son nom est un clin d’œil au fait que cette araignée, découverte en 1968 pour la première fois, a toujours été ensuite mentionnée dans les bases de données comme « sans nom » ou « noname » ;

Nous avons alors décidé de faire de ce « noname », porté pendant 52 ans, son nom.

L’article, paru dans la revue de l’Association Française d’Arachnologie (AsFra) « Revue d’Arachnologie Série2 », décrit à l’aide de dessins et photographies les caractéristiques du mâle et de la femelle de cette espèce ainsi que les lieux où elle a été découverte et la caractérisation pour certaines des milieux/biotopes dans lesquels on l’a trouvée.



Palpe de l’holotype de Turkozelotes noname - détail de l’apophyse tibiale au microscope à balayage
Palpe de l’holotype de Turkozelotes noname -
détail de l’apophyse tibiale au microscope à balayage
 

>>> Télécharger l'article : Turkozelotes (Araneae, Gnaphosidae), un nouveau genre pour la France et description de Turkozelotes noname n. sp., Revue arachnologique, série 2, n°7, juillet 2020

Mis à jour le 13 octobre 2020