Présentation de la plateforme d’apprentissage en systèmes d’information géographique (SIG) sur l’environnement, l’eau et la santé


Publié le 12 avril 2022 Mis à jour le 12 avril 2022

Dans le cadre du projet européen Erasmus+ « Fuse GI », Avignon Université présente au grand public (universitaires, partenaires socio-économiques, bureaux d’études, etc.) la plateforme d’apprentissage en systèmes d’information géographique (SIG) sur l'environnement, l’eau et la santé qu’elle pilote depuis 2019 avec un consortium international transdisciplinaire. C’est la première fois que l’université porte ce type de projet, unique et innovant, avec le laboratoire EMMAH –Environnement méditerranéen et modélisation des agro-hydrosystèmes (UMR Avignon Université/INRAE).

Les outils SIG peuvent offrit une vision spatialisée des informations, sous forme de cartes, entre autres, dans les domaines de l'environnement, l’eau et la santé. De la cartographie du taux de vaccination à l’échelle des quartiers de la ville de Bruxelles à la distribution de l’eau dans les villes ou encore l’occupation des sols ou les ravages des feux de forêts, les applications des outils sont multiples et variés. « À partir du moment où elles sont utilisées de manière intelligente, tout type de données peut être spatialisé », explique Konstantinos Chalikakis, enseignant-chercheur à Avignon Université et porteur du projet. « Cette plateforme d’apprentissage en outils SIG pourrait concerner des domaines beaucoup plus larges que l’environnement, l’eau et la santé».

Baptisée « Fuse GI » (fuse geographical information), le projet a bénéficié d’un financement européen d’Erasmus+ de 400 000€. Il a réuni des informaticiens, hydrobiologistes, hydrogéologues, forestiers et médecins issus de plusieurs structures (bureaux d’études, ONG, organismes de recherche, universités) de différents pays européens (Grèce, Belgique, France, Bulgarie). Cela a permis de mener un travail collaboratif mêlant l’expérience de chercheurs à celle de professionnels du terrain. Accessible à tous, la plateforme est gratuite (développée sur un logiciel open source) et le choix de la langue anglaise permet de toucher un maximum de pays dans le monde.

Les sept partenaires du projet :
 Avignon Université (France)
Maison Régionale de l'Eau (France)
ECOMED bvba (Belgique)
Institute of Information and Communication Technologies (Bulgarie)
Hellenic Forests / Olympus (Grèce)
International Hellenic University (Grèce)
Democritus University of Thrace (Grèce)



AUTRES TEMPS FORTS DE LA SEMAINE
Lundi 4 avril : 
Rencontre du consortium européen (Campus Hannah Arendt) - Réservée aux partenaires du projet


Lundi 4 au vendredi 8 avril : 
Utilisation et retour sur la plateforme par des étudiants grecs, bulgares et français

POUR ALLER PLUS LOIN

UMR EMMAH
Elle développe des connaissances fondamentales (processus, modèles et spatialisation) et opérationnelles sur le fonctionnement des agrosystèmes, des aquifères et de leurs interactions dans le contexte des changements globaux (usage des sols, transition agroécologique, climat). Elle mobilise les connaissances produites dans le cadre d’expertises collectives, de l’appui aux politiques publiques et d’accompagnement des acteurs agricoles et gestionnaires des ressources à l’échelle du territoire.
Côté formation, l’UMR EMMAH est responsable du parcours Sciences de la terre et de l’eau de la licence SVT, de la Licence Physique, du master Hydrogéologie, sol et environnement (HSE) et du cursus master en ingénierie (CMI) Ressources en eau et environnement (R2E) d’Avignon Université. La plateforme d’apprentissage en SIG développée dans le cadre du projet Fuse GI sera intégrée dans l’offre de formation afin d’ouvrir de nouvelles perspectives professionnelles aux étudiants une fois diplômés. 










Mis à jour le 12 avril 2022