Nouveautés

Les éclats de la traduction est une lecture du théâtre d’Aimé Césaire au prisme de la fluidité textuelle, à travers une analyse de la révision, de la réécriture et de la traduction des pièces de l’auteur martiniquais. En suivant les mouvements de ces œuvres, se déploie une vision de la littérature en tant que système en évolution constante.

L'auteur

Jeune enseignant-chercheur de langue et traduction française à l’Université Ca’ Foscari de Venise et ancien boursier de l’Université Franco-italienne, il enseigne  auprès d’universités en France (Avignon), Italie (Urbino, Parma, L’Aquila) et aux États-Unis (Dickinson College). Il traduit prose, théâtre et poésie, a publié une œuvre consacrée à réécriture et traduction (I sensi del testo, 2018) et codirigé une œuvre collective sur la traduction (Sulla traduzione, 2015).

Parution le 9 juillet 2020

Collection Entre-Jeux
240 pages - Index, bibliographie
18 €
ISBN 978-2-35768-121-7

Présentation par l'auteur de son itinéraire de recherche sur le Carnet de recherche des EUA.

Les méduses sont des animaux aquatiques qui ont très tôt fasciné les hommes. Elles sont à l'origine de certains mythes grecs, tel Medusa. Après un rapide historique de la connaissance des méduses dans le monde, l’ouvrage présente un focus sur le sud-est de la France. L’inventaire des formes existantes s’accompagne de leurs principales caractéristiques biologiques, écologiques, points médicaux, etc.

Un chapitre relatif aux méduses comme source d’inspiration pour des nouvelles créations présente des innovations particulièrement originales. L’ouvrage propose en conclusion de se pencher sur les modifications rapides de l’environnement des méduses.

L'auteur

Alain THIERY, chercheur à l’Institut méditerranéen de biodiversité et d'écologie marine et continentale (IMBE) et professeur d’écologie et de biologie animale à Aix-Marseille Université. Il enseigne en parallèle l’écophysiologie et l’hydrobiologie à l’Université d’Avignon.

Alain Thiéry est hydrobiologiste de formation. Il a d’abord orienté ses recherches sur l’écophysiologie des invertébrés aquatiques dans les milieux temporaires des régions semi-arides et désertiques. Découvreur de plus de neuf espèces nouvelles et d’un genre nouveau pour la science de crustacés aquatiques, il a travaillé sur la biodiversité des crustacés branchiopodes (nommés autrefois phyllopodes) dans de nombreux pays du bassin méditerranéen et du monde (Islande, Arabie Saoudite, Brésil…). Depuis 2009, co-auteur de plus de vingt publications internationales, il oriente ses travaux sur les effets des nanoparticules métalliques (titane, argent, cérium…) sur les invertébrés aquatiques. Dans ce cadre il a sélectionné un type d‘organismes « modèles », les méduses, organismes source de bio-inspiration, pour développer des méthodes de diagnostic environnemental (bioindicateurs) et de dépollution des eaux par l’utilisation de gels capteurs de polluants, bioinspirés des mucus des méduses. Ces gels, brevetés, sont en cours de développement.

Il est l’auteur, en collaboration avec Cécile Breton, éditrice de la revue ESpèces, d’un ouvrage sur le biomimétisme : Biomimétisme: on n’a rien inventé ! Des animaux qui inspirent la science, ouvrage qui a obtenu en 2018 le prix littéraire « Nausicaà, Planète Bleue ».

Parution le 24 septembre 2020

Collection MidiSciences
128 pages, ill. - Bibliographie
7 €
ISBN 978-2-35768-123-1

Présentation, extrait et compléments sur le Carnet de recherche des EUA.

De plus en plus d’institutions culturelles renouvellent leurs dispositifs d’aide à la visite en intégrant les plus récentes technologies, ou développent de nouvelles formes d’adresse aux publics sur les réseaux numériques. Si les injonctions qui traversent les établissements culturels sont de plus en plus nombreuses, nous proposons d’interroger les récits et images qui se déploient ainsi sur diverses plateformes numériques et sont véhiculés par des professionnels comme par des amateurs. L’intérêt de cet ouvrage interdisciplinaire est de mobiliser des études de cas et des analyses complémentaires afin de mettre en exergue les enjeux muséographiques, politiques et économiques de ces mises en scène patrimoniales. Dans une perspective proche de celle des cultural studies, les textes relient les questions épistémologiques de chercheurs en sciences humaines et sociales avec les pratiques médiatiques des professionnels et publics du patrimoine.

 

Parution le 19 novembre 2020

Collection En-Jeux
268 pages - Illustrations - Bibliographie
24 €
ISBN 978-2-35768-125-5
Présentation sur le Carnet de recherche des EUA.

La boîte translucide : un éclairage sur l'intelligence artificielle

Pierre Jourlin

Le terme intelligence artificielle désigne des technologies complexes, souvent opaques, de plus en plus présentes dans les outils numériques que nous utilisons au quotidien. L’auteur explique comment on procède depuis plus d’un demi-siècle pour transférer aux ordinateurs une partie de la connaissance et de la pensée humaine, puis comment on a pu concevoir des machines capables d’apprendre elles-mêmes ces représentations. En s’appuyant sur un bon nombre d’exemples, relatifs aux langages informatiques, aux langages humains et à leurs différences, l’auteur donne à un large public des clefs pour comprendre les principes généraux sur lesquels se fondent ces innovations.

L'auteur

Pierre Jourlin est l’auteur d’une thèse de doctorat en reconnaissance automatique de la parole et du locuteur. Lors d’un stage postdoctoral à l’Université de Cambridge, au Royaume-Uni, il a développé un système de recherche d’informations dans les informations télévisées. Depuis 2000, il est enseignant-chercheur en informatique à Avignon Université dans le domaine du traitement automatique du langage.

Parution le 04 mars 2021

Collection MidiSciences
96 pages - Illustrations - Bibliographie
7 €
ISBN 978-2-35768-127-9
Présentation et extrait sur le Carnet de recherche des EUA

Mis à jour le 4 mars 2021