Formation LMD

MASTER SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Mention: GEOGRAPHIE Spécialité: GEOMATIQUE ET PROJETS TERRITORIAUX

Informations générales

Niveau de recrutement
Bac + 3
Conditions d'admission
Durée de la formation
2 ans
Lieu(x) de formation
Campus Hannah Arendt - Site Sainte Marthe
Stages
Oui En savoir plus
Coût de la formation
Consultez le détail des frais d'inscription.

La formation vise à l'acquisition de compétences méthodologiques en analyse de l'information géographique à des fins de conduite et de projets territoriaux.

Objectifs

L’objectif du Master est de former des professionnels de l’aménagement et de la conduite de projets de développement territoriaux en délivrant une double compétence :
 
  • celle de la gestion et du traitement de l’information géographique, qui passe par la maîtrise des systèmes d’information géographique, des méthodes d’analyse spatiale et des outils de communication. La formation peut ici s’appuyer sur les compétences présentes au sein du laboratoire CNRS de géographie UMR 7300 ESPACE de l’Université d’Avignon, dont fait partie la grande majorité des enseignants chercheurs intervenant dans la formation.

  • celle de la gestion sur le terrain de la conduite de projets, qui nécessite des savoirs en termes d’animation, de connaissance des acteurs du territoire et de leurs stratégies, ou encore de montage financier.
 
Ces deux compétences se révèlent complémentaires et indispensables dans la pratique de l’aménagement et de la conduite de projets de développement territoriaux, qu’ils relèvent de l’environnement, de l’urbanisme, des transports ou de l’économie. Il est effet tout aussi nécessaire de savoir traiter de l’information géographique pour établir des diagnostics territoriaux ou proposer de façon argumentée des projets de développement, que de savoir avec qui les monter, comment les animer ou encore comment les financer ?
 
En offrant cette double compétence, notamment à travers la mise en situation réelle par la réalisation de projets commandités par des professionnels et par le stage obligatoire de 4 à 6 mois, le master Géomatique et Conduite de Projets Territoriaux forme des professionnels polyvalents et autonomes. La double compétence technique et en ingénierie de projets constitue un atout maître pour l’insertion professionnelle aussi bien en collectivités, bureaux d’études, qu’en entreprises, pour qui il s’avère le plus souvent financièrement impossible d’embaucher des spécialistes des deux domaines.

Spécificités

La professionnalisation

La professionnalisation est une priorité du master GEOTER. Elle passe notamment :

- par la réalisation de travaux de Master 1 en collaboration avec nos partenaires (une trenatine de sujets sont proposés tous les ans par le milieu socio-économique local)

- par les activités de mise en situation (ateliers) en M1 et en M2. Il s’agit pour les promotions de M1 et de M2 de réaliser des études ou projets commandités et financés par des collectivités ou entreprises.

Exemple d’ateliers réalisés :

2017-2018 : « nouvelles temporalités urbaines et implications en termes d’aménagement », commanditaire : Mairie d’Avignon

2016 -2017: contribution à la révision du Plan Local d’Urbanisme d’Avignon, commanditaire : Agence d’Urbanisme d’Avignon

2015-2016 - Marché de l’emploi et marché du logement de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur : quelle adéquation spatiale, pour quelles mobilités des actifs et quels enjeux ? commanditaire : Région PACA

2013-2014 - Le service commercial à la population en Vaucluse. Analyse au prisme du développement durable
commanditaire :  Direction Départementale des Territoires 84.

2012-2013 - La précarité énergétique liée aux déplacements domicile travail dans l’Aire Urbaine d’Avignon
commanditaire : Agence d’Urbanisme de l’Aire Avignonnaise

2011-2012 - Contribution à l’identification des enjeux liés à la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Territoriale (GPECT) dans le Sud Vaucluse
commanditaire :  Maison de l’Emploi Sud Vaucluse

2010-2011 - Réalisation du diagnostic territorial de développement durable de la commune de Monteux et de la structure de l’Agenda 21 de la commune.
commanditaire : mairie de Monteux

2009-2010 - Les effets territoriaux des infrastructures de la société du canal de Provence dans la haute vallée de l’Arc.
commanditaire :  Société du canal de Provence

2008-2009 - Diagnostic du foncier et analyse prospective de ses dynamiques consécutives à la mise en place de la LGV PACA entre Fréjus et Saint Maximin.
commanditaire :  société Immochan

 

L’innovation

Le master promeut fortement l’innovation, notamment à travers son option recherche et grâce à un ensemble d’enseignements supplémentaires proposés dans le cadre du Cursus Master Ingénierie (CMI). Ces modules CMI sont accessibles en auditeurs libres aux étudiants du master, même si ils n’ont pas suivis le cursus CMI depuis la première année de licence.
Cette volonté d’insuffler de la recherche et de l’innovation se traduit par exemple par le fait que de nombreux anciens étudiants travaillent dans des Start-Ups liées à l’information géographique (par ex Lkspatialist : http://www.lkspatialist.fr), qu’ils montent leur propre structure (par ex la socité EqualTime en 2017 : http://equaltime.fr/, ou LogisMap : http://logismap.com/ qui a été lauréate du prix national PEPITE 2015 Tremplin Pour l’Entreprenariat Etudiant) ou poursuivent en doctorat.

Classement du Master GEOTER

Le Master Géomatique et conduite de projets territoriaux figure dans le classement des meilleurs Masters, MS et MBA édité par SMBG (http://www.smbg.fr) rubrique management de l'urbanisme.

 

International

Possibilité d'échanges dans le cadre des programmes ERASMUS

Stage à l'étranger en M1 et M2

Domaine de formation Erasmus

07.1 Géographie

Domaine ERASMUS

Géographie

Stages

En Master 1 : les étudiants réalisent un mémoire dans le cadre de partenariats avec les collectivités, les entreprises ou des laboratoires de recherche. Pour la réalisation de ce mémoire les étudiants peuvent être accueillis en stage chez les partenaires avec des rythmes à définir selon les besoins et les possibilités liés au cours (ex de 1 jour /semaine à plusieurs semaines consécutives). Un stage volontaire long est également possible durant l’été (juin, juillet, août)

 

En master 2 : Un stage obligatoire de 5 à 6 mois se déroule entre le 1er avril et le 30 septembre et clôture la formation.

Les stages à l'étranger sont possibles.


Ce stage terminal fait l'objet d'une évaluation :

  •  par la structure d'accueil
  • par l'appréciation du rapport de stage et de l'oral de soutenance qui s'effectue devant un jury d'enseignants et de personnes de la structure d'accueil (fin septembre)

Les nombreux partenariats du master GEOTER avec le monde socio-économique, mais aussi le réseau d’anciens étudiants du master aujourd’hui en postes et qui relaient des informations sur une liste de diffusion interne, facilitent très grandement la recherche de stages.

 

Exemples de stages réalisés par les étudiants du Master GEOTER

Partenariats

Partenariats laboratoires

Partenariats recherche

Le Master GEOTER de l'Université d'Avignon est adossé au laboratoire de recherche UMR CNRS 7300 ESPACE Etude des Structures, des Processus d’Adaptation et des Changements de l’Espace.  (http://www.umrespace.org/). ESPACE est une unité multi-sites associant le CNRS et des laboratoires de trois universités de PACA : Aix Marseille Université, Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse et Université Nice Sophia Antipolis. Elle inscrit ses programmes de recherche dans le champ de l’analyse spatiale. En se basant largement sur l’analyse de données localisées (système d’information géographique, méthodes géostatistiques, modélisation, visualisation etc.) et en développant ses propres approches innovantes d’analyse spatiale, ESPACE vise à la description et à l’explication de l’organisation de l’espace et de ses dynamiques dans une optique de connaissance et d’aide à la décision pour l’aménagement et le développement des territoires.
 

La majorité des enseignements aussi bien thématiques que méthodologiques, hors interventions de professionnels qui assurent un gros tiers des enseignements, est assurée par des membres d’ESPACE. Ils y diffusent leurs travaux, notamment ceux liés à l’innovation en analyse spatiale (méthodes d’analyse des réseaux, robustesse en analyse spatiale, méthodes de localisation optimale, relativité d’échelle etc.) .


Par ailleurs, les étudiants du Master sont amenés à travailler dans les axes stratégiques de l'Université d'Avignon, notamment la Fédération de Recherche Agor@ntic Culture, Patrimoine et Société Numérique (FR 3621 CNRS https://agorantic.univ-avignon.fr/) qui s’intéresse notamment à « ce que le numérique fait ou pourrait faire au territoire ».
 

Des partenariats existent également avec l’INRA Avignon, l’Institut de Recherche pour le Développement de Montpellier, l’IRSTEA, le BRGM, l’Ecole des Mines d’Alès et de nombreux laboratoires de recherche, français ou étrangers, qui travaillent avec l’UMR ESPACE et où travaillent bon nombre d’anciens étudiants comme ingénieur d’études, de recherche ou Maître de Conférences.

Partenariats établissements

Les partenaires socio-économiques du master peuvent être regroupés dans les catégories suivantes :
 

- organismes publics ou parapublics au premier rang desquels figure l’Agence d’Urbanisme Rhône Avignon Vaucluse qui siège au conseil de perfectionnement du master et dont l’UAPV est membre du Conseil d’Administration. On trouve aussi dans cette catégorie l’Établissement Public Foncier PACA (financement de deux thèses CIFRE par exemple), la Chambre de Commerce et d’Industrie du 84, les PNR du Luberon, de Camargue, des Alpilles, du Haut Languedoc, l’ONF, Les CPIE (centre permanent pour l’initiation à l’environnement), ARPE PACA (Association Régionale pour la Protection de l'Environnement), etc.


- des grandes ou petites collectivités (Communauté d’Agglomération du Grand Avignon, Ville d’Avignon, Conseil Départemental, Région PACA, Communauté de Communes du Pont du Gard etc.)


- des grands groupes (Transdev, Société du Canal de Provence, Immochan qui est la foncière du groupe Auchan, le Grand Port maritime de Marseille (http://univ-avignon.fr/journee-d-etudes-projet-strategique-du-gpmm-11753.kjsp) , La Poste, Grand Delta Habitat, ESRI)


- des petites entreprises ou bureaux d’étude (Geograph’R, Risk et Développement, LKspatialist)

- des associations (Centre méditerranéen de l'Environnement, Forêts Méditerranéenne)

Publics

Niveau de recrutement : Bac + 3


Formation(s) requise(s)

Master 1 :
Licence en géographie, en aménagement ou équivalent

Master 2 :
Master 1 ou maîtrise en géographie, en aménagement, en urbanisme ou équivalent.

L’entrée en Master 1 ou 2 peut se faire au  bénéfice de la validation d'un niveau reconnu équivalent, ou d'acquis liés à l'expérience professionnelle. Le master GEOTER (1 ou 2) ne peut pas être réalisé en alternance.

Conditions d'admission

MENTIONS DE LICENCES CONSEILLEES POUR ACCEDER A CE MASTER :
Géographie, aménagement, urbanisme, Géomatique, mais aussi environnement, économie

CAPACITES D’ACCUEIL :
Au niveau de la spécialité : 40
Au niveau de la mention : 40

Niveau requis :
Bac + 3 (S5 + S6)

CRITERES D’EXAMEN DES DOSSIERS (PREREQUIS) :
Sélection en deux étapes après examen des dossiers puis entretien sélectif avec les candidats :
1) Admissibilité après examen sur dossier :

  • Evaluation relative du niveau académique des dossiers de candidature par l’équipe pédagogique, à partir des pièces suivantes :
  • C.V.
  • Lettre de motivation
  • Relevés de notes des trois années de licence
  • Toutes pièces relatives à l’expérience professionnelle du candidat (emploi et/ou stage), le cas échéant

Les étudiants internationaux titulaires d’un diplôme étranger doivent également fournir un certificat de compétence en langue française de niveau C1 (CECRL)

2) Sélection finale des étudiants admissibles après entretien en présentiel :

  • entretien oral des candidats admissibles (liste d'admis + liste d'attente) pour la première session
  • entretien oral des nouvelles candidatures en septembre (avec nouvelle liste d'admis et liste d'attente)

 

DATES D’OUVERTURE ET DE FERMETURE DE LA CAMPAGNE DE RECRUTEMENT :

Pour le MASTER 1

Première session
Dates d’ouverture et de fermeture pour le dépôt des candidatures : 23 avril -15  juin 2018 (1ère session) /
Auditions des candidats retenus sur dossier : 20-21 ou 22 juin (convocation individuelle adressée par courrier électronique)

Le cas échéant deuxième session
Dates d’ouverture et de fermeture pour le dépôt des candidatures : 1er septembre 2018 - 15 septembre 2018
Auditions des candidats retenus sur dossier : 17-18-19 septembre (convocation individuelle adressée par courrier électronique)

Pour une inscription en Master 1, accès au dossier de candidature en ligne 2018-2019 en cliquant sur le lien
www.appigs.univ-avignon.fr/extranet/cand_dos.html

Date de rentrée
En master 1 GEOTER : lundi 10 septembre à 9h en salle 2E12


Admission en MASTER 2

MENTIONS DE MASTER 1 CONSEILLEES POUR ACCEDER A CE MASTER :
Géographie, aménagement, urbanisme, Géomatique

Niveau requis :
Bac +4

Les étudiants ayant obtenu le master 1 GéoTer disposent d'un accès de droit au master 2 GéoTer.

Pour les autres, l'admission en deuxième année de Master GéoTer dans la limite des places disponibles est subordonnée à  la procédure par validation d'Etudes. 
Lien :
www.appigs.univ-avignon.fr/extranet/sco_dempre.html


Date de rentrée
En master 2 GEOTER : date à définir (entre le 17 et le 20 septembre)

 

 

 

 

 


 

Inscription

A l'Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse, les procédures de pré-inscription et d'inscription se font en ligne sur le site, consulter la rubrique "Inscriptions".
Attention, certaines formations ne sont accessibles qu'après une ou plusieurs étapes de pré-sélection et/ou de sélection. Il faudra donc, avant de vous y inscrire, remplir toutes les conditions autorisant votre admission.

Le master GEOTER compte au total plus de 750 h d’enseignement auxquelles s’ajoutent la réalisation des mémoires et stages et 36 h de cours supplémentaires par semestre (soit 144 h au total) pour ceux qui souhaitent suivre les modules du Cursus Master Ingénierie en auditeurs libres.

NB : Le cursus master Ingénierie (CMI) Modélisation Géographique des Territoires consiste en l’ajout de modules (mathématique, informatique, création d’entreprises etc.)  tout au long du cursus standard licence – master. L’entrée en CMI fait l’objet d’une sélection en première année de licence. Pour valider le CMI et obtenir le titre d’ingénieur en modélisation géographique des territoires, il faut valider tous les modules CMI de la première année de licence à la deuxième de master. Les modules de master sont toutefois accessibles à tous les étudiants de master en candidat libre.

Sur les 750 h du master GEOTER, la moitié consiste en des enseignements techniques (statistiques, Bases de données, SIG etc .) et l’autre moitié relève d’avantage de la conduite de projets (montage, animation, évaluation etc.), étant entendu que des liens sont effectués entre ces deux piliers de compétences (notamment dans les ateliers de mise en situation).


Le master GEOTER permet une spécialisation progressive du M1 au M2 soit vers la voie professionnelle, soit vers la recherche. 90 % des crédits sont communs en M1, ce taux de mutualisation tombant ensuite à 70 % en M2. Les mémoires et  stages seront, par leur problématique et leur lieu (entreprise vs laboratoire), orientés vers la recherche-innovation ou vers la professionnalisation à court terme. Les UE spécifiques à l’option recherche en M2 sont des UE à choisir au sein du réseau du laboratoire ESPACE et se déroulent pendant une semaine soit à  Aix Marseille Université, soit à l’Université de Nice Sophia Antipolis. Des aides pour la logistique sont apportées aux étudiants.


Les étudiants de GEOTER suivent obligatoirement 54 h d’anglais en M1-M2, auxquelles s’ajoutent des rendus écrits ou oraux à effectuer en anglais tant en M1 que M2.
La figure ci-dessous synthétise l'organisation de la formation

La formation se déroule en M1 de septembre à juin (soutenance des mémoires) et en M2 de fin septembre à fin mars, date à laquelle les étudiants partent en stage pour 5 à 6 mois. Les soutenances de stages de M2 se font fin septembre à l’occasion du changement de promotions.

Les étudiants bénéficient en M1 de deux salles en libre accès avec des ordinateurs équipés de logiciels spécialisés (SIG notamment) qu’ils partagent pour l’une avec les licences, pour l’autre avec les étudiants de M2 option recherche et doctorants. Ces salles jouent un grand rôle pour l’intéraction entre les promotions, le conseil et le suivi « inter-promotions ». Les M2 ont quant à eux une salle dédiée où se déroulent les cours et où sont réalisés les ateliers.

Maquette de la formation- cliquez sur le fichier

le fichier



M1 : GEOGRAPHIE

M2 : GEOMATIQUE ET CONDUITE DE PROJETS TERRITORIAUX

Modalités d'évaluation

L’évaluation des enseignements se fait à la fois sous forme de contrôle continu et de contrôle terminal.
Ces contrôles peuvent être des oraux, des écrits et des exercices pratiques à réaliser en temps limité en ce qui concerne les compétences techniques à acquérir.
Outre les travaux individuels, les étudiants sont également évalués à l’oral et à l’écrit :

  • par petits groupes (3 ou 4) lors des rendus des mini-projets qui s'effectuent tout au long de l’année
  • collectivement lors des rendus d'ateliers collectifs en présence des commanditaires.

Année post-bac de sortie
Bac + 5
Niveau de sortie
Niveau V

Compétences visées

99 % d’insertion professionnelle 6 mois après la formation.

Les compétences dispensées s’organisent autour de 6 blocs :

a) être capable d’analyser l’espace géographique, ses configurations spatiales et ses dynamiques

Acquisition de savoir-faire dans le recueil et l’organisation des données géographiques :

Recherche, collecte et production de données (bases de données thématiques, méthodes et résultats d'enquêtes qualitatives ou quantitatives, observations de terrain, relevés GPS ou GPRS, saisie informatique, bases de données collaboratives)

 

Evaluation critique de la qualité des données (précision, exactitude),

 

Organisation des données dans un système d’information géographique (formats raster ou vecteur) et dans des bases de données relationnelles

 

Conception d’indicateurs pour la mise en place d’observatoires.

 

Maîtrise du traitement de l’information géographique par des méthodes d’analyse spatiale :

- traitement des données pour produire de l’information : statistiques uni-bi-multi-variées, cartographie, élaboration de typologies

 

- requêtes spatiales et attributaires, géostatistiques

 

- extraction d’information à partir des données localisées ou pas (datamining) et de leur mise en relation à différentes échelles (calculs de matrice, isochrones, localisation optimales, découpage optimaux etc.)

 

b) être capable de conduire un diagnostic sur un territoire à enjeux

Analyser les territoires, les rapports entre les hommes et leurs environnements, et décrire les organisations territoriales.

 

 Faire un diagnostic de territoire à différentes échelles dans ses différentiations spatiales, ses flux, ses dynamiques pour en comprendre le fonctionnement et en cibler les enjeux pour l’aide à la décision

 

Articulation d'un vaste champ de connaissances (environnement, démographie, économie, risques, énergies, transport) pour une vision systémique du fonctionnement territorial et de ses dynamiques

 

Identification des enjeux d’un territoire dans leurs imbrications à différentes échelles (diagnostic problématisé, diagnostic stratégique)
 

c) être capable d'élaborer, de conduire et d'évaluer des projets territoriaux 

Proposer des solutions d’aménagement ou de développement adaptées aux configurations spatiales et aux contraintes des territoires, ce qui nécessite des compétences en termes :

- d’appréhension des contextes spatiaux et d’évaluation des moyens d’action dans les territoires (repérage des jeux d’interactions entre niveaux d’organisation spatiale, analyse des contraintes et ressources spatiales : proximité/éloignement, ressources financières, techniques, potentialités, analyse critique du système d’acteurs dans lequel s’insèrent les projets, connaissance de la législation et des grands principes de l’aménagement du territoire aux échelles locales, nationales et européennes et de la législation)

 

- d'utilisation des méthodes d’analyse spatiale pour la conception et l’optimisation sous contraintes de projets (projet de transport, de préservation de la biodiversité, de développement économique, etc.) et intégrant notamment des outils

 
¤ de géomarketing appliqués au transport, au commerce, aux services, etc.
¤ d’optimisation
¤ de géoprospective dans une perspective d’anticipation des évolutions en   cours et à venir des organisations spatiales et territoriales
 

Ingénierie de projets de territoire, avec une analyse de la pertinence politique, législative, économique, sociale, environnementale des projets, ce qui nécessite des compétences :

- en financement de projets (levée de fonds, élaboration de budget),
- en formulation et soumission à appels d’offres
- en animation de projet : mobilisation des acteurs, conduite de réunion

 

Capacité à évaluer des projets avant, pendant et après leur mise en place.

Bâtir un référentiel d’évaluation et déterminer les questions évaluatives.

Construire des indicateurs pertinents (indicateurs de contexte, d’impact, de pertinence, de cohérence, d’efficacité, d’efficience).

Mobiliser les résultats de l’évaluation pour insérer le projet dans le cadre d’une stratégie d’amélioration continue.
 

d) savoir communiquer

 La communication est un élément central dans le projet territorial et dans la recherche pour expliquer, démontrer et convaincre. Aussi, pour la communication écrite comme orale (en français, mais aussi en en anglais), les étudiants doivent savoir adapter le discours et les contenus au public (élus, techniciens, grand public) et savoir diffuser des informations, avec le webmapping par exemple.
 
Les diplômés ont des compétences pour toutes les phases d'un projet territorial, et plus largement, dans toutes les situations professionnelles, que ce soit en termes :
 

- de communication écrite :

¤ savoir écrire un rapport, une note de synthèse, faire des schémas,
¤ réaliser des diagrammes sagittaux pour appréhender le fonctionnement systémique du territoire,
¤ créer des posters (compétences bureautiques, web, CAO, DAO)
¤ savoir communiquer avec les cartes (animations, schémas, chorématique)
 

 

- de communication orale :

¤ qualité de l’expression,
¤ posture physique, gestuelle
¤ utilisation de supports

 

e) être capable de développer des projets personnel

Organiser et optimiser son travail seul et en équipe (élaboration de plan de travail, partage des tâches, responsabilisation, rédaction de comptes rendus, respect des délais, etc.)
 
Connaître son rôle ou positionnement dans un groupe
 
Définir son projet professionnel en sachant mener un bilan de compétences

Avoir les moyens de finaliser ce projet (connaissance du marché de l’emploi, rédaction de CV, lettre de motivation, culture de l’entreprise et des collectivités, etc.)
 
 Acquérir des réflexes en termes d’auto-évaluation quant à ses savoirs, savoir-faire et savoirs-être pour faire évoluer son projet professionnel tout au long de la vie.
 

f) être capable d'innovation 

Outre l’acquisition de compétences thématiques, techniques ou méthodologiques, le master GEOTER vise également à développer les compétences permettant d’innover :

- dans le champ des méthodes de l’analyse spatiale et de l’optimisation : développement de méthodes de localisation optimale, prise en compte de la complexité via la modélisation multi-agents, innovation sur la robustesse des méthodes et résultats, développement de méthodes de géoprospective, etc.) ce qui peut se faire avec un background solide sur les méthodes actuelles à partir duquel peut se développer l’innovation

- dans le questionnement géographique lui-même : capacité d’exploration et de recherche dans les champs scientifiques émergents. Quelles nouvelles questions pour demain et quelles implications pour le territoire ? (ex. territoire et faible croissance économique, territoire et vieillissement, approvisionnement énergétique des territoires…).


 
 
 

Débouchés professionnels

Secteurs d'activités

Enseignement, Environnement, Géologie sciences de l'eau

Les débouchés du Master mention Géographie, Aménagement, Environnement et Développement spécialité Géomatique et Conduite de Projets Territoriaux (GEOTER) concernent avant tout l’utilisation de l’information géographique pour la gestion, l’aménagement et la prospective des territoires, dans une optique de durabilité.

Les sortants de ces 5 dernières années occupent principalement des postes dans les secteurs de l’environnement, l’urbanisme, le transport, l’énergie, l’économie, les risques en tant que  :

  • chargés de mission thématiques et SIG (1/3 des diplômés)
  • chargés d’étude (1/3)
  • le reste se répartissant entre fonctionnaire territorial, cartographe, entrepreneurs indépendants (8 bureaux d’étude ou entreprises innovantes ont été créés depuis 2011) et doctorants.

L’insertion est rapide, le délai pour obtenir un premier emploi est de quelques mois seulement. A titre d’exemple, pour la promotion 2016-2017, 14 étudiants sur 15 ont signé un contrat dès la fin de leur stage soit pour un CDD de 6 mois minimum, soit pour un CDI.

Les métiers actuels et futurs peuvent être regroupés dans les sept blocs suivants :


a. Collecte, organisation et gestion des masses de données géo-localisées

b. Valorisation des données collectées : faire parler les données à l’aide d’analyses statistiques, géostatistiques, d’analyses spatiales

c. Communication (avec ou sur les données) pour une médiation citoyenne : informer, accroître sa visibilité, justifier son action pour tout type de structures (publiques ou privés) avec les outils du Webmapping par exemple

d. Géomarketing : cibler le chaland et le prospect pour différencier spatialement les actions à conduire  et élaborer  des produits et des bouquets de services toujours plus individualisés

e. L'aménagement de l’échelle communale à l’échelle nationale : la cible traditionnelle

f. Faire mieux et plus avec moins : des débouchés récents dans le domaine de
l’optimisation pour par exemple définir et localiser les équipements et services

g. Evaluation et outils d'aide à la décision pour les politiques publiques

 

NB : De octobre à février, les étudiants du Master GEOTER bénéficient d'une aide à la définition du projet professionnel assurée par des professionnels des ressources humaines (APEC, Service Commun Universitaire d'Information et d'Orientation…) : bilan de compétences, technique de recherche d’emplois, rédaction de lettre de motivation et CV, simulation entretien d’embauche…

 

Exemples de poste occupés par les derniers sortants

- Experte Territoires et climat, GERES Groupe Energies Renouvelables,
- Environnement et Solidarités (13)
- Gestionnaire SIG et chargé d’étude, Agence de développement du val de lorraine (ADEVAL), 54
- Géomaticien, La Créole, compagnie réunionnaise de l'eau (La Réunion)
- Chargé de mission réseau et mobilité, Conseil Général 54.
- Chargée de mission tourisme et communication, Communauté de communes des pays de Rhône et Ouvèze (84)
- Chargée d’étude urbanisme et architecture, Abidjan, Côte d'Ivoire
- Chargée d’études, Bureau d’études Elan développement (34)
- Chargée de mission ; OPALE Energies Naturelles (30)
- Chargée de mission, Maison de l’emploi Sud Vaucluse (84)
- Consultant transport, Communauté urbaine de Nantes Métropole (44)
- Chargée de mission cartographie-SIG, SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours)Val d'Oise (95)
- Chargé de mission Déchets - géomaticien, Communauté de communes pays des Sorgues (84)
- Chargé d’étude Transport – Déplacements, Agence d’urbanisme de Toulon (84)
- Chargé de mission, Observatoire régionale de la forêt méditerranéenne.
- Association Communes forestière (13)
- Chargée d’études Véolia Transport, Marseille (13)
- Chargée d’études Urbanisme/Aménagement, CCI de Vaucluse (84)
- Chargée de mission Observatoire économique, Maison de l'Emploi Toulon Provence Méditerranée (83)
- Chargée de mission Observation, Maison de l'emploi du Pays d'Arles (13)


Cartographe
Cartographe indépendante : http://www.sgcartographie.com/
Cartographe - Délégation Interministérielle à la ville (31)
Cartographe - Direction Départementale de l'agriculture (11)
Ingénieur cartographe - EDF (06)
Cartographe - Légendes-Cartographie (75)

Responsable et technicien SIG
- Dans les collectivités
Géomaticien - Centre Régional d'Information Géographique PACA (Région PACA)
Géomaticien – Conservatoire National Botanique de Bailleul (59)
Ingénieur SIG - La communauté de communes de Lunel
Géomaticienne - Communauté de Communes Rhône Alpilles Durance (13)
Géomaticienne - Communauté de Communes du Pont du Gard (30)
Chef de projets SIG - Conseil Général (35)
Chargé de mission administration SIG - Conseil Général (45)
Chargé de projet SIG au service agriculture et environnement - conseil général du Rhône (69)
- Hors collectivités
Responsable SIG Epamarne / Epafrance - Etablissements Publics d'Aménagement de Marne-la-Vallée (77)
Ingénieur Marketing Technique – ESRI France
Formateur SIG – ESRI France
Géomaticien - Mediasphère (25)
Technicien SIG - SOGEXFO SELARL (Bureau études)
Technicien information géographique - Navtec (44)
Technicien SIG - BRL Ingénierie (30)
Chef Topographe - Compagnie Générale de Geophysique Veritas (91)
Responsable du Pôle SIG - Entente interdépartementale pour la démoustication du littoral Atlantique (17)
Chargé de mission SIG - Chambre d'agriculture (02)
Chef de projet SIG - Syndicat Mixte de Rivière Cérou Vère (81)
Géomaticien - LATINO, l'agence de traitement de l'information numérique de l'Outaouais (Québec)
Géomaticien – Géomont – Organisme de promotion de la géomatique en Montérégie (Québec)
Technicien SIG - Association Rhône Insertion Environnement (69)
Technicien SIG - Association de gestion des sentiers de randonnée (69)

Chargé de mission – de projet
Environnement
Chargé de mission environnement – EPTB Loire
Chargée de mission environnement - Chambre d'agriculture (61)
Chargé de mission environnement – CPIE Rhône Pays d’Arles
Chargé de mission aménagement, SIG - Chambre départementale d'agriculture (83)
Chargé de mission environnement - PNR des Alpilles (13)
Chargé de mission - coordination - Association Volubilis (84)
Chef de projet protection de la forêt – ONG - Brésil
Chargé de mission Natura 2000 – Syndicat Mixte des Aménagements des Gorges de la Loire
Chargé de mission environnement - Syndicat Mixte de Sorgues (84)
Chargé de mission milieu et environnement - l'Etablissement Public Loire - Orléans
Énergies nouvelles
Chargé de projet paysage - Eoliennes - Enel Green Power (69)
Chargé de projets Eolien-Photovoltaïque – Enel Green Power (69)
Chargé de projets Eolien – EDF Energies Nouvelles (31)
Chargé de projets Eolien – EreliaGroupe (34)
Autres thématiques
Chef de projet action partenariale FISAC - Chambre de Commerce et Industrie de Lyon (69)
Chargé de Mission (responsable) - Observatoire local des territoires de la politique de la ville (Guyanne)
Chargé de projets – Société Arpège (Lyon)
Chargé de mission transport- Agence de développement économique du Vaucluse (84)
Chargé de mission - VINIFLHOR P.A.C.A (84)
Chargé de mission - Office National des Forêts (26)
Chargé de mission subventions européennes - région Auvergne
Chargé de mission - Service Départemental de l'Architecture et du Patrimoine (SDAP) de la Drôme
Conseiller foncier - SAFER Maine (72)

Chargé d’étude
Transport
Chargée d'étude - Transdev (94)
Chargée d'études transport et géomatique - ITEM études et conseil
Chargé d’étude – Transdev (Avignon, 84)
Chargé d'études transport - ESTAC (Bureau études) (13)
Urbanisme
Chargé d'études Urbanisme et SIG - Agence de Développement et d'Urbanisme de l'Agglomération Nancéienne (54)
Assistant études - Agence d'Urbanisme de Nîmes (30)
Chargé d’études SIG et bases de données - Agence de Développement et d'Urbanisme du Pays de Montbéliard (25)
Assistante d'études "planification et politiques urbaines" - Agence d'Urbanisme et de Développement de la Communauté d'Agglomération de Châlons-en-Champagne (51)
Environnement
Chargé d'études environnement - CAUE 84
Chargé d'études – Bureau d’études Atelier Territoires et Paysages (30)
Chargé d'études - Syndicat général des vignerons de l’appellation Côtes du Ventoux
Chargé d'études aménagement - Chambre d'agriculture (85)
Économie
Chargée d'études - Chambre Régionale de Commerce et d'Industrie de Picardie
Chargée études économiques - Comité de bassin d'emploi (13)
Chargé d'études à l'observatoire économique - CCI de Carcassonne (11)
Chargé d'affaires - Orchis bureau études (41)
Chargé d'études en Urbanisme commercial – Sepric Conseil, groupe de promotion immobilière (69)
Chargé d'étude - World Bank
Chargée d’évaluation et de développement économique - Helsinki
Chargé d'études - Observatoire Régional de la Santé (69)
Chargée d'études SIG - AXIONE

Salarié de la fonction publique territoriale – la Recherche
Géomaticien - IRD Martinique - projet Caribsat
Ingénieur géostatistique et géomatique - INRA
Ingénieur d’études. Laboratoire d’écologie EFE-CNRS - Montpellier (34)
Ingénieur d'études - CNRS (13)
Ingénieur territorial - Communauté d'agglomération de Villefranche-sur-Saône (69)

Consultant – travailleur indépendant – Dirigeant d’entreprise
Dirigeant (bureau énergie-photovoltaïque) Angers (49) http://ouest-photosolaire.fr/qui.html Dirigeant (bureau énergie-géomatique) Consultant en énergies renouvelables (63)
Consultant - GCII Bureau études (76)
Dirigeant - Carto-Graphic (Bureau Etudes) (84) http://www.carto-graphic.com/contact.htm
Cartographe indépendante : http://www.sgcartographie.com/
Expert SIG - Commission Européenne, DG Energie & Transports (Bruxelles)

Poursuites d'études

Doctorat Géographie

Renseignements

Responsable de la formation
Cyrille Genre-Grandpierre,
Maître de conférences de géographie
cyrille.genre-grandpierre@univ-avignon.fr
Tél : 04 90 16 26 94

Secrétariat
Marie-Neige Bisbal
UFR ip Sciences Humaines et Sociales
Université d’Avignon et des Pays du Vaucluse - UMR 7300 ESPACE
Case 19 - 74, rue Louis Pasteur - 84029 Avignon Cedex 01
Tél. : 04 90 16 26 67
marie-neige.bisbal@univ-avignon.fr

Responsables pédagogiques

Cyrille Genre-Grandpierre
Contact :  04 90 16 26 94