Plateforme Eco Extraction de Valréas

Inaugurée le 23 Septembre 2016, après trois années de travail et de réflexion concertée, la Plateforme d’Eco Extraction de Valréas (Vaucluse) concrétise une initiative collective portée par trois pôles de compétitivité PASS, TERRALIA et TRIMATEC en partenariat avec l'équipe GREEN de l'Université d'Avignon. Elle répond à des enjeux économiques liés à l’orientation massive des consommateurs vers des produits naturels et de qualité, tendance de fond amenée à durer et à s’étendre à l’ensemble des continents.

Cette plateforme d’Eco Extraction du végétal s’inscrit dans une démarche de développement des technologies pour l’extraction innovante et écoresponsable à destination des industriels. Elle propose également de produire des extraits végétaux naturels de haute qualité pour les marchés de l’agroalimentaire, de la cosmétique, de la nutraceutique et de la pharmacie.

La chimie verte est un fer de lance de la rénovation industrielle de la France. Plusieurs technologies innovantes s’inscrivent dans la mouvance de l’Eco Extraction. Extraire consiste à sortir d’une matière première une ou des substances pour en disposer sous une forme exploitable, pour des applications cibles et des marchés porteurs : cosmétique naturelle, aromatique, agro-alimentaire, nutraceutique.

Leur développement et la production de séries pilotes d’ingrédients à application agroalimentaire et cosmétique constituent les deux missions clés de la Plateforme d’Eco-Extraction, au travers d’équipements d’extraction semi-industriels, mettant en jeu la haute pression, le gaz liquéfié, les micro-ondes et les ultrasons.

Cela correspond au modèle d’une intelligence de territoire au service de nouveaux procédés, de nouvelles dynamiques basées sur un capital naturel et humain, intrinsèque à cette partie du Vaucluse, historiquement expérimentée dans la filière du végétal.

La Plateforme d’Eco-Extraction a été soutenue financièrement par la Délégation Régionale à la Recherche et à la Technologie, le Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Conseil Départemental de Vaucluse et la Communauté de Communes de l’Enclave des Papes et du Pays de Grignan (CCEPG). Intégrée à la Cité du Végétal, elle apparait comme stratégique et structurante pour le développement des entreprises du territoire dans les conclusions de l’étude « Naturalité » confiée par la Région à l’ARII comme pilote.