Equipe d’Accueil

EA 4128 LIA - Laboratoire Informatique d'Avignon

Activités

Créé en 1985, le Laboratoire Informatique d’Avignon (LIA) est un laboratoire rattaché à l'UFR STS de l'Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse. Equipe d'accueil EA 4128 reconnue par le Ministère, il a obtenu une appréciation A+ en 2012. Le laboratoire est dirigé depuis 2016 par Jean-François Bonastre.

Le LIA regroupe environ ~80 personnes dont ~30 chercheurs permanents. Il est intégré au Centre d'Enseignement et de Recherche en Informatique (CERI) qui propose des parcours de Licence et de Master en Informatique, en formation classique et par Apprentissage.

Le LIA est membre du LABEX « Brain and Langage Research Institute ». Il est également membre fondateur de l’institut Carnot « Cognition » et de l’institut Convergences « Institut Langage, Communication and Brain ».


Organisation

DIRECTION
Jean-François Bonastre

Activités de recherche

Les membres du LIA mènent chacun des activités de recherche, souvent en collaboration, sur plusieurs sujets, des sujets qui s’inscrivent dans cinq grandes thématiques :

« Langage »

Les activités du LIA dans le domaine du traitement automatique du langage ont débuté dès la création du laboratoire. Les travaux initialement centrés autour du traitement de la parole se sont progressivement élargis vers le traitement du langage écrit, puis en modélisation du dialogue homme-machine ou encore vers l'analyse des contenus de l'Internet. Une part significative des travaux effectués s’inscrit dans des problématiques de Recherche d'Information. Le LIA est au carrefour des multiples approches (probabiliste, modèles de langage, machine learning), technologies (indexation multimédia, HMM, GMM, iVecteurs, LSA, LDA, Deep Learning, analyse syntaxique) et des communautés (AFCP, ISCA, CORIA, ATALA, ACM, ACL...). La couverture thématique par le LIA du domaine du traitement automatique du langage est large et les recherches réalisées portent sur une grande variété d'objets linguistiques (parole lue ou spontanée, dialogues, textes courts/longs/collections, mono ou multilingues...) et paralinguistiques (authentification du locuteur, troubles de la voix et de la parole, qualité de voix, stress, attitudes...), diffusés au travers de médias variés (enregistrements audio ou vidéos radio ou télédiffusés, conversations téléphoniques, Internet...).

« Réseaux »

La thématique Réseaux s’intéresse aux aspects théoriques et pratiques de problèmes situés à l’interface des réseaux (télécommunications, transport et sociaux), de l’informatique et des mathématiques. Son domaine d’intérêt inclut la modélisation, l’optimisation, la vérification et la conception (afin de montrer leur faisabilité) des solutions ainsi que leur bon fonctionnement et/ou leur supériorité par rapport à l'existant. L’intérêt du LIA porte sur des solutions novatrices permettant de faire face au changement d'échelle et à la complexité des problèmes étudiés. La théorie des jeux, l’optimisation multi-niveaux, la programmation linéaire en nombres entiers (PLNE), le contrôle optimal, les processus stochastiques, le « mechanism design » et les systèmes biologiques sont des exemples des domaines fondamentaux où s’inscrivent les recherches. Ces modèles mathématiques permettent de cerner les limites de performance des réseaux, d’étudier les différents compromis qui en résultent et de concevoir des algorithmes et des mécanismes aptes à les gérer. Plusieurs domaines d’application sont pris en compte comme les réseaux cellulaires, les réseaux de transport, les réseaux optiques, les réseaux a? connexion intermittente, les réseaux sociaux, les systèmes biologiques ainsi que les services sur l’Internet comme le vidéo streaming et le « caching ».

« Optimisation et Recherche Opérationnelle »

L’Optimisation Discrète, ou la Programmation en Nombres Entiers constitue le cœur de l’activité de la thématique « Optimisation et Recherche Opérationnelle ». Le LIA s’intéresse ainsi en particulier aux développements des Méthodes Polyédrales, à la Programmation Quadratique en Variables Binaires, à l'optimisation robuste ainsi qu'aux développements des méthodes Métaheuristiques. Les domaines d’application majeurs sont l’Aménagement du Territoire (problèmes de localisation), le Transport (problèmes d’affectation quadratique), l’Extraction et l’Exploitation d’Information et, enfin, l’Ordonnancement.

Les « sociétés numériques »

Internet, les réseaux sociaux, la SoLoMo (connectivité Sociale, géo-Localisation et Mobilité), les « data analytics » et le « big data » changent nos rapports à l'information, à la connaissance, à la culture et au travail et conduisent à une révolution des usages qui impacte en profondeur notre société. Sur le plan des modèles économiques, les changements sortent du champ déjà devenu traditionnel du commerce électronique pour se généraliser, impactant la majorité des secteurs dont, fortement, les industries culturelles. Comprendre et maîtriser ces mutations pour les anticiper et en tirer le meilleur parti dépend largement de la capacité des STIC à produire l'outillage méthodologique et technologique apte à rendre l'Internet utilisable et intelligible. Dans ce cadre, Le LIA mène des projets qui se situent à l’interface entre l’homme dans la société et les réseaux qu’il entretient (réseaux sociaux d’internautes, d’experts, d’acteurs, de décideurs…) ou qu’il utilise (réseaux d’information, de capteurs, réseaux physiques urbains…). Le LIA est membre de la (S)FR Agorantic qui promeut des activités multidisciplinaires autour de l’axe identitaire « Culture, Patrimoines et Sociétés Numériques » de l’université d’Avignon. Ces thèmes sont menés en collaboration avec d'autres laboratoires de l'Université, notamment en sciences humaines et sociales. Ils ont aussi conforté et développé des collaborations avec des laboratoires SHS hors UAPV, comme le LPL.

« Les systèmes complexes »

Cette thématique est largement transversale aux précédentes. Chacune des thématiques précédentes concerne des environnements composés de nombreuses entités dont les interactions produisent un comportement global difficile à déduire des entités élémentaires, ce qui est la définition même des systèmes complexes. Cette thématique s’attache à développer des outils et des méthodes permettant de décrire et de modéliser ces systèmes pour en comprendre le fonctionnement, en améliorer la conception et le contrôle, et/ou en prédire le comportement.

Partenariats

Exemples de collaborations avec des TPE/PME :
  • Sonear (Paris/Avignon) : supervision du centre d’appel de la RATP (ANR).
  • Thalès (Paris) : identification du locuteur.
  • Daumas & associés (Aix) : planification (Convention de collaboration).
  • Orkis (Aix) : recherche d’information dans des bases multimédias.
  • Européenne Des Donnés : transcription enrichie de flux multimédias.
  • Maroc Télécoms : modélisation des réseaux.

Informations complémentaires

Compétences et savoir-faire

  • Modélisation, développement logiciel, évaluation, industrialisation.
  • Traitement de grandes bases multimédias, Web, interactions vocales.
  • Sécurité : biométrie, réseaux…
  • SoLoMo : connectivité Sociale, Localisation, Mobilité.