• International,
  • Culture,
  • Arts Lettres et Langues,
  • Campus,
  • Culture scientifique et humanités,

La Bella Italia à Avignon - 2è édition

Publié le 17 octobre 2018 Mis à jour le 22 octobre 2018
Date(s) et lieu(x)
Du 17 octobre 2018 au 28 octobre 2018

Dans le cadre de la semaine italienne organisée par la ville d’Avignon, en collaboration avec l’Institut Italien de la Culture de Marseille, l'Université d'Avignon et de nombreux acteurs culturels de la ville, un programme dense et varié est proposé pendant 15 jours pour célébrer les richesses culturelles italiennes : conférences, visites guidées, spectacles, expositions, marchés, conférences et cinéma...

L'Université d'Avignon proposera pendant ces 15 jours plusieurs rendez-vous dédiés à la culture italienne, sur les campus, mais aussi hors des campus.

EXPOSITIONS

  • Exposition Pirandello : Pour une histoire des traductions françaises
Du lundi 22 octobre au vendredi 16 novembre
Bibliothèque universitaire Maurice Agulhon, campus Hannah Arendt

  • Exposition : Les personnalités siennoises du 13e au 20e siècle
Réalisée dans le cadre du 50e anniversaire du jumelage Sienne-Avignon, par l'université d'Avignon et l'Institut Culturel Italien / Consulat général d'Italie de Marseille

Du lundi au vendredi, campus Hannah Arendt, couloir de la scolarité (rdc du bâtiment Nord)
 

CONFERENCES

  • "Le théâtre d'Eduardo de Filippo (1900-1984) ou l'évolution des registres dramatiques : du comique au tragique du quotidien" par Edoardo Esposito 
Lundi 22 octobre - 11h30 - 13h - Bibliothèque universitaire Maurice Agulhon, campus Hannah Arendt
Par Edoardo Esposito - Maître de conférences en Italien à l’Université d’Avignon

L’oeuvre théâtrale d’Eduardo De Filippo (1900-1984), caractérisée par une exploitation originale des registres linguistiques napolitain et italien, sera examinée dans l’optique de reconstituer le système culturel qui marque constamment le comportement de ses personnages. L’inspiration comique des premiers textes cède définitivement la place, au cours des années quarante du siècle dernier, à une réflexion amère sur le conflit entre l’individu et la société, les sujets abordés étant issus, dans leur grande majorité, de la réalité historique et sociale de la Naples de son époque. La représentation de l’univers psychologique et mental des protagonistes, appartenant essentiellement aux couches sociales populaires et petite bourgeoisie, est l’occasion d’une fresque particulièrement riche du microcosme napolitain, reflétant des données culturelles, au sens large du terme, qui nécessitent une explication à la fois cohérente et apaisée.
 
  • "Les italiens et les arts à Avignon, du Moyen-Age à la Renaissance" par Guido Castelnuovo
Lundi 22 octobre - 14h30 - Musée Calvet
par Guido Castelnuovo, Professeur d'Histoire du Moyen-Age et directeur des Éditions Universitaires d’Avignon

Au-delà de Pétrarque et de Laure, sa muse avignonnaise, bien d’autres artistes et hommes de culture italiens, et non des moindres, ont brillé de tous leurs feux au cœur de l’Avignon des Papes et des cardinaux, dès le XIVe siècle : de grands peintres et de flamboyants enlumineurs, venus de Sienne ou de Viterbe, de Simone Martini à Matteo Giovannetti, ont œuvré, alors, auprès de la cour pontificale ou grâce à l’entremise de leurs mécènes, nobles ou cardinaux. Encore au XVe siècle, de grands sculpteurs et architectes, tel Francesco Laurana que nous pouvons encore admiré en l’église Saint-Didier, sont actifs dans la cité. C’est donc eux, et bien d’autres encore, que nous présenterons, en images, lors de cette conférence.
 
  • "Les italiens à Avignon à la fin du Moyen-Age" par Guido Castelnuovo
Mardi 23 octobre - 14h30 - Musée du Petit Palais
par Guido Castelnuovo, Professeur d'Histoire du Moyen-Age et directeur des Éditions Universitaires d’Avignon

Au début du XIVe siècle, lorsque les Papes s’installent à Avignon, la cité se mue, irrésistiblement, en capitale de la Chrétienté. Les transformations sont multiples : culturelles et urbanistiques, sociales et économiques. La ville atteint en quelques décennies plus de 50.000 habitants parmi lesquels plusieurs milliers d’Italiens.
L’on présentera ici, sur plus de deux siècles, les raisons des migrations italiennes à Avignon : le profil social de ces Italiens (Toscans, Piémontais et d’ailleurs) : marchands et banquiers, artisans et salariés ; les lieux (quartiers, églises, maisons) dans lesquels ils se sont installés ; leur construction d’une nouvelle identité avignonnaise.
 
  • "Présences italiennes au festival d'Avignon. Les années Jean Vilar" par Paola Ranzini
Jeudi 25 octobre - 17h - Maison Jean Vilar
Conférence de Paola Ranzini, Professeur d'Etudes Théâtrales à l'université d'Avignon

Nous nous proposons de nous interroger sur les spectacles de théâtre italien présentés au festival d’Avignon dans les années Jean Vilar. Ce sont les années où le modèle de théâtre populaire s’impose en France et en Italie avec les échanges documentés Vilar/Grassi et Vilar/Strehler. Mais quels spectacles pour un théâtre populaire ? Sur quelles dramaturgies les idées des maestri se rencontrent-elles ? Ce parcours nous permettra également de retrouver les racines d’un théâtre européen naissant.

Cette conférence sera suivie par une conférence sur le cinéma italien, par Christophe Deshoulières, Professeur à l'université de Poitiers.