[Conférence] Le système du monitoring de la corruption en Bulgarie, par Antony Todorov

Publié le 21 avril 2017 Mis à jour le 21 avril 2017
Date(s) et lieu(x)
Le 27 avril 2017De 14:00 à 17:00
Informations complémentaires :Campus Hannah Arendt – Site Sainte Marthe, Salle 1E09

Les scandales de corruption marquent par leur fréquence la vie politique des nouvelles démocraties en Europe centrale et orientale.

La révélation et la dénonciation de nombreuses affaires déferlent régulièrement dans l’espace public et attisent les attitudes contestataires et protestataires vis-à-vis des institutions, des élites et des partis politiques.

La question des spécificités se pose dans les nouvelles démocraties, pendant ou après les processus de transition démocratique. Les partis et les élites de la droite anticommuniste par exemple ne sont pas à l’abri des scandales de corruption, comme le montrent les « gates » en Bulgarie.

Quel est le rôle des dénonciations dans ces contextes spécifiques ? Que révèlent ces phénomènes des évolutions des sociétés, des valeurs et des régimes politiques ?

Antony Todorov est professeur de sciences politiques à la Nouvelle Université de Bulgarie, à Sofia.
Partenaires :
Avec le concours du Laboratoire Biens, Normes, Contrats (LBNC) et de l'UFR-ip Droit, Economie, Gestion.