• Culture scientifique et humanités,
  • Recherche,

[Conférence] La pharmacopée des chimpanzés, par Sabrina Krief

Publié le 13 avril 2017 Mis à jour le 13 avril 2017
Date(s) et lieu(x)
Le 01 juin 2017De 18:00 à 20:00
Informations complémentaires :Campus Hannah Arendt, Site Sainte Marthe, Amphi AT01

Sabrina Krief, vétérinaire de formation, professeure au Muséum national d'Histoire naturelle dans l’unité d'Eco-anthrologie et ethnobiologie, nous explique la pharmacopée des chimpanzés.

En 2006, Sabrina et Jean-Michel Krief, son mari, photographe, fondent l'association Projet pour la Conservation des Grands Singes dédiée à la préservation des grands singes et de leur habitat. En 2014, ils publient "Les chimpanzés des Monts de la Lune" aux Editions Belin-Muséum.

Son intérêt pour l’usage des plantes à propriétés médicinales par les grands singes nait alors qu’elle suit la réhabilitation de six chimpanzés orphelins dans la forêt congolaise. En Ouganda, dans les traces des chimpanzés sauvages du parc national de Kibale, elle explore ensuite la richesse de la flore tropicale.

Ses observations visent les instants furtifs et rares pendant lesquels le chimpanzé malade ou isolé cueille quelques feuilles amères ou arrache un morceau d’écorce. Elles lui permettent aux prix de longues études chimiques et biologiques, de mieux comprendre l’automédication des chimpanzés, de découvrir de nouvelles molécules actives contre des parasites ou les cellules cancéreuses et d’étudier le paludisme chez les grands singes. Mais nos plus proches parents, ces guides précieux pour mieux connaître les propriétés médicinales des plantes de la forêt tropicale, sont en danger d’extinction.

Chimpanzés, gorilles, orangs-outans pourraient avoir disparu dans les cinquante prochaines années victimes du braconnage, de maladies mais surtout de la fragmentation et de la disparition de leur habitat, les forêts tropicales.

Aujourd’hui, dans le nord du parc national de Kibale en Ouganda, ses recherches s’axent sur les réponses des chimpanzés à la dégradation de leur habitat, avec pour objectif de mieux préserver les forêts tropicales et leur biodiversité en harmonie avec les populations locales.
Partenaires :
Dans le cadre des Rencontres de l'Université d'Avignon et du Café des Sciences d'Avignon.