À paraître

Giuseppe Sofo

Les éclats de la traduction : langue, réécriture et traduction dans le théâtre d’Aimé Césaire

Alain Thiéry

Les méduses de Provence

Les éclats de la traduction est une lecture du théâtre d’Aimé Césaire au prisme de la fluidité textuelle, à travers une analyse de la révision, de la réécriture et de la traduction des pièces de l’auteur martiniquais. En suivant les mouvements de ces œuvres, se déploie une vision de la littérature en tant que système en évolution constante.

L'auteur

Jeune enseignant-chercheur de langue et traduction française à l’Université Ca’ Foscari de Venise et ancien boursier de l’Université Franco-italienne, il enseigne  auprès d’universités en France (Avignon), Italie (Urbino, Parma, L’Aquila) et aux États-Unis (Dickinson College). Il traduit prose, théâtre et poésie, a publié une œuvre consacrée à réécriture et traduction (I sensi del testo, 2018) et codirigé une œuvre collective sur la traduction (Sulla traduzione, 2015).

Parution décalée au 09 juillet

Collection Entre-Jeux
240 pages - Index, bibliographie
18 €
ISBN 978-2-35768-121-7
-----------

Les méduses sont des animaux aquatiques qui ont très tôt fasciné les hommes. Elles sont à l'origine de certains mythes grecs, tel Medusa. Après un rapide historique de la connaissance des méduses dans le monde, l’ouvrage présente un focus sur le sud-est de la France. L’inventaire des formes existantes s’accompagne de leurs principales caractéristiques biologiques, écologiques, points médicaux, etc.

Un chapitre relatif aux méduses comme source d’inspiration pour des nouvelles créations présente des innovations particulièrement originales. L’ouvrage propose en conclusion de se pencher sur les modifications rapides de l’environnement des méduses.

L'auteur

Alain THIERY, chercheur à l’Institut méditerranéen de biodiversité et d'écologie marine et continentale (IMBE) et professeur d’écologie et de biologie animale à Aix-Marseille Université. Il enseigne en parallèle l’écophysiologie et l’hydrobiologie à l’Université d’Avignon.

Alain Thiéry est hydrobiologiste de formation. Il a d’abord orienté ses recherches sur l’écophysiologie des invertébrés aquatiques dans les milieux temporaires des régions semi-arides et désertiques. Découvreur de plus de neuf espèces nouvelles et d’un genre nouveau pour la science de crustacés aquatiques, il a travaillé sur la biodiversité des crustacés branchiopodes (nommés autrefois phyllopodes) dans de nombreux pays du bassin méditerranéen et du monde (Islande, Arabie Saoudite, Brésil…). Depuis 2009, co-auteur de plus de vingt publications internationales, il oriente ses travaux sur les effets des nanoparticules métalliques (titane, argent, cérium…) sur les invertébrés aquatiques. Dans ce cadre il a sélectionné un type d‘organismes « modèles », les méduses, organismes source de bio-inspiration, pour développer des méthodes de diagnostic environnemental (bioindicateurs) et de dépollution des eaux par l’utilisation de gels capteurs de polluants, bioinspirés des mucus des méduses. Ces gels, brevetés, sont en cours de développement.

Il est l’auteur, en collaboration avec Cécile Breton, éditrice de la revue ESpèces, d’un ouvrage sur le biomimétisme : Biomimétisme: on n’a rien inventé ! Des animaux qui inspirent la science, ouvrage qui a obtenu en 2018 le prix littéraire « Nausicaà, Planète Bleue ».

Parution le 24 septembre 2020

Collection MidiSciences
96 pages - Bibliographie
7 €
ISBN 978-2-35768-123-1

Mis à jour le 29 juin 2020